Info :

La version Anglaise est en cours de traduction ... merci pour votre compréhension.

The English version is being translated ... thank you for your understanding.

Open

Newsflash

BILL BELT PARTNERS ARE EXPERTS IN HIGH AUTHORITY ACTING in direct contact with the client company, WITHOUT INTERFACE AND NO TRANSFER OF ADMINISTRATIVE WORK TOWARDS A "JUNIOR".

Home Technical letters LT 141 LE CAS BOEING

LT 141 LE CAS BOEING

Print E-mail
Books
There are no translations available.

LE CAS BOEING

Gérer une très grande entreprise comme BOEING, signifie que tous les enjeux sont très grands, les problèmes magnifiés, les solutions impressionnantes. Avec 170 000 employés, un C.A. de $87 milliards (65Mrd€), 7 familles d’avions civils et 30+ d’avions militaires, c’est grand !. L’usine d’EVERETT (état de Washington, USA), où sont fabriqués les 777 et 787, couvre 400 000 m2.

Les hauts et les bas de BOEING miroitent en exagérant, l’expérience de beaucoup d’entreprises industrielles de toute taille. L’informatique y très largement déployée, avec 400 systèmes différents. La distinction entre MRP-21 comme technologie d’anticipation, de planification et de ‘control’ (maîtrise) et l’informatique la supportant, a été faible.

La mise en oeuvre de Lean il y a 15 ans, a été jointe à une consolidation de l’informatique autour du progiciel BaaN, un ERP2. BOEING s’est trouvé face au problème de l’intégration de Lean et de MRP-2. La méconnaissance de ces deux technologies a créé des problèmes à la taille de l’entreprise. Un haut responsable est censé avoir dit, « Si vous utilisez le système (MRP-2), vous n’êtes pas Lean ! » Alors sans planification, un chaos de plusieurs milliers de manquants a arrêté la production des 737 et des 747 pendant 4 à 6 semaines..3

 

Lettre technique BBX : Trois formules magiques (lire la suite en cliquant sur l'icône Adobe PDF)